Les vampyres

Publié le par Beliath d'Eliancourt

l y a quelques temps, j’avais évoqué une sous-culture underground en pleine expansion : la communauté vampyrique. Ayant fait de nombreuses recherches et fréquentant les quelques vampyres que composent la communauté parisienne, j’ai donc décidé de vous présenter succinctement cette sous-culture, de ses origines d’outre-Atlantique en passant par ses fondements, ses croyances, ces pratiques,... en synthétisant les informations récoltées.

I – La Genèse

Officiellement, la scène vampyrique est apparue aux Etats-Unis au milieu des années 90, lorsque Father Sebastiaan, participant à une partie grandeur nature du jeu de rôles Vampire : La Mascarade, décida de confectionner des crocs en acrylique dentaire pour ses amis rôlistes. Une vocation qui fit des émules et qui engendra la naissance d’un certain nombre de fangsmiths (prothésistes dentaires spécialisés dans la confection de crocs sur mesure) à travers les Etats-Unis.
Dans la même période, Michelle Belanger connue un fort succès grâce à son livre Psychic Vampire Codex, qui présenta sous un jour nouveau le vampirisme psychique, ainsi que la structure hiérarchique de la House Kheperu – la Maison vampyrique qu’elle fonda – qui inspira par la suite de nombreuses organisations vampyriques, dont l’exemple le plus connu reste l’Ordo Strigoi Vii créé Father Sebastiaan.

II – Le vampyrisme, késako ?

Le terme vampyre écrit avec un Y fut initié par Father Sebastiaan, qui désirait marquer une différence entre les "vampires réels", c’est-à-dire les vampyres et les vampires de fictions (Dracula, Carmilla, Nosferatu et cie.)
Le vampyrisme en lui-même est assez compliqué à définir. Certains y voient une voie occulte inspirée du vampirisme traditionnel (recherche de l’Immortalité), d’autres une continuation plus évoluée du vampirisme psychique (absorption souvent involontaire d’énergie vitale) ou encore une philosophie (culte de la Vie, acceptation de la part de prédation et de noirceur (Nightside) de l’esprit humain, …).
Très difficile donc, de mettre une définition définitive sur ce terme. Quoiqu’il en soit, trois éléments sont communs à tous les vampyres, ou presque : 
- l’acceptation du côté sombre (Nightside) et lumineux (Dayside) présent en chaque être sans chercher à cacher l’un des deux côtés ; savoir trouver un juste équilibre entre les deux;
- L’importance de la Vie, de l’énergie vitale ; savoir s’en nourrir, la savourer pleinement ;
- La recherche perpétuelle de l’amélioration de son Moi, grâce à une remise en question constante et à la méditation. C’est une notion appée Zhep’r (Ordo Strigoi Vii), Khep’r (Maison Elanath) ou encore Kheper (House Kheperu), dont le terme diffère selon les organisations. L’étymologie de ce néologisme vient du mot égyptien kheper, signifiant transformation, devenir. Il est représenté, en hiéroglyphe, par un scarabée (symbole figurant sur l’Ankh de la House Kheperu).
Concernant le mode de fonctionnement des vampyres, certains se nourrissent de l’énergie vitale psychique, d’autres de sang – considéré comme la source de la Vie. Cette dernière pratique, bien que désapprouvée, notamment à cause du VIH, est tolérée dans la mesure où la prise de sang s’effectue avec des outils stérilisés. Les vampyres de la tradition d’Elorath (Ordo Strigoi Vii, House Sahjaza), pratiquent ce qu’ils appellent la Communion, c’est à dire la prise d’énergie vitale sur une personne majeure et consentante nommée Donneur.

III – Le Voile Noir

Afin d’endiguer d’éventuelles dérives, la communauté vampyrique américaine, sous la houlette de Father Sebastiaan et de Michelle Belanger, créa un code éthique appelé Les Treize Règles de la Communauté. Ces règles furent refondu en 2002 pour devenir le Voile Noir. Ces règles ne sont pas obligatoires puisque ce ne sont pas les lois, néanmoins il est conseillé de les suivre :

I. DISCRETION :
Respectez-vous et présentez-vous de façon à ce que les autres vous respectent aussi. Faites attention à qui vous vous révélez. Expliquez ce que vous êtes, non pour choquer, mais pour instruire et informer. N'affichez pas ce que vous êtes, et sachez que, que vous le vouliez ou non, vos actions se répercutent sur le reste de la communauté. Ne partagez votre nature qu'avec ceux qui ont la sagesse de la comprendre et de l'accepter, et apprenez à reconnaître ces personnes.

II. DIVERSITE :
Parmi nous, il y a beaucoup de pratiques et de points de vue différents. Aucun d'entre nous ne détient les réponses de ce que nous sommes. Respectez les choix et les croyances individuels de chaque personne. Apprenez à leur propos et partagez ce que vous savez. Notre diversité est notre force, et nous ne devons accepter qu'une mésentente n'affaiblisse notre communauté. Trouvez le chemin qui est bon pour vous et soutenez cette liberté pour les autres.

III. CONTRÔLE :
Ne laissez pas votre obscurité vous consumer. Vous êtes plus fort que votre faim, et vous pouvez exercer le contrôle consciemment. Ne soyez pas insouciant. Agissez toujours avec prudence. Ne vous nourrissez pas parce que vous pensez que cela vous rend puissant ; nourrissez-vous parce que c'est ce que vous devez faire. Soyez honnête envers votre nature, mais ne vous en servez jamais comme excuse pour la mise en danger les gens autour de vous.

IV. LES ANCIENS :
Donnez du respect à ceux qui l'ont mérité. N'importe qui peut réclamer un titre, mais un vrai leader fera ses preuves par son dévouement, son dur travail et de grands actes. Cependant, les leaders devraient être des guides et non des dictateurs. Regardez-les en tant qu'exemple, mais décidez toujours par vous-même ce que vous devez faire. Respectez la personne, non la position, et comprenez que vos choix vous sont propres.

V. CONDUITE :
Sachez qu'il y a des répercutions à chaque action, et que vous seul êtes responsable de vos décisions. Renseignez-vous sur les conduites à risques, et donc agissez avec sagesse et bon sens. Ne laissez pas les autres vous abuser, mais aussi n'abusez pas égoïstement. Respectez les droits des autres et traitez les comme vous aimeriez être traité.

VI. LES DONNEURS :
Se nourrir doit se passer entre adultes consentants. Permettez aux donneurs de prendre une décision en toute connaissance de cause avant qu'ils ne se donnent à vous. Ne profitez pas des autres comme des rapaces, mais recherchez un échange qui soit plaisant et qui bénéficie à tout le monde. Respectez la vie de laquelle vous tirez votre nourriture et n'abusez pas ce ceux qui vous la fournissent.

VII. LA COMMUNAUTE :
Tendez la main aux autres personnes de la communauté. Echangez des idées, des informations et du support. Soyez hospitalier avec les autres, et appréciez l'hospitalité lorsqu'elle vous est retournée. Cherchez à nourrire notre communauté et apporter votre soutient à ceux qui font de même.

IV – Symboles et références

Une partie des vampyres affichent leur vampyrisme en utilisant des symboles particuliers, à la fois clin d’œil en référence au mythe du vampire et significations de leur "état vampyrique".

1. Les crocs

Portés dans un but avant tout esthétique, pour effrayer le badaud et se donner un air "cool", les crocs sont aussi considérés par certains vampyres comme la représentation physique de leur nature bestiale et primitive, leur Nightside, ou leur "Bête".
Ils sont créés par des fangsmiths, avec de l’acrylique dentaire – un matériau utilisé pour les prothèses dentaires – et moulés sur les dents. Un grand nombre de modèles de crocs existent : c’est un véritable marché.
En France, on peut s’en faire faire par Father Sebastiaan à la boutique New Rock (la boutique officielle de la célèbre marque espagnole de chaussures et bottes compensées) de Paris, située au 35 rue Turbigo, dans le IIIe arrondissement. Il est important de rappeler que les crocs ne font pas le vampyre !

2. L’Ankh

Dans l’ancienne Egypte, ankh signifiait vie. L’Ankh, symbolisé par une croix ansée (crux ansata en latin) était porté par les Dieux et représentait la vie éternelle, l’immortalité.
Ce symbole d’immortalité fut donc logiquement repris dans des œuvres inspirées par mythe vampirique (le symbole de la Camarilla dans le jeu de rôle Vampire : La Mascarade, le couteau que porte en pendentif les vampires présents dans le livre Les Prédateurs de Whitley Strieber).
En référence au vampire, les vampyres se sont appropriés ce symbole antique et l’on remodelé afin de lui donner une nouvelle jeunesse et en faire le symbole de leur voie vampyrique.
Une mise en garde est néanmoins nécessaire : l’un des Ankh les plus connus, le Legacy Ankh de l’Ordo Strigoi Vii, forgé par feu D’Drennan, est distribué par Father Sebastiaan comme le Père Noël distribue ses cadeaux. Cet Ankh de pacotille est reproduit par la firme anglaise Alchemy Gothic. Faites donc attention : tous ceux qui portent cet Ankh ne sont pas forcément des vampyres !

V – Mise en garde

Certaines organisations vampyriques n'hésitent pas à faire payer des sommes plus ou moins importantes aux personnes désireuses d'avoir des informations sur le vampyrisme, se justifiant de vérifier par ce moyen, que les données fournies ne pourront être lues que par des personnes réellement intéressées.
Cette pratique, bien que légale, n'est pas à prendre à la légère. En effet, un véritable marché se créé autour du vampyrisme avec des ventes de livres (parfois à des prix exhorbitants !) sans lesquels il est impossible au "vampyre novice" de monter en grade au sein de ladite organisation.
Les vampyres ne sont pas tous regroupés dans des organisations structurées ; certains d'entre-eux restent indépendants, suivent leur propre voie vampyrique et s'échangent des informations en se réunissant de temps à autre. Ils sont appelés Ronins, en référence aux samouraïs sans suzerain.

Commenter cet article

Unk Nown 19/07/2009 11:55

Même si je ne suis pas encore sorti du cercueil pour la communauté, je me
permets de souligner que ces règles sont très importantes à rappeler
encore et encore.
Eternellement
V.

mylena morta 11/03/2009 17:35

je connait bien cette culture je mis intérésse beaucoup d ailleure jai le livre de laurent coureau on peut y voir father sebastian dedans et les croc sa j adore et je suis aussi fantique des vampire se qui peut expliqué certaine chose enfin bref ^^

Eléo 10/01/2009 15:32

Merci beaucoup pour le texte et pour la reponse aussi rapide
Serai il possible de correspondre ?
J'ai plusieurs question et je ne pas que les commentaires publique sois un espace pour les discution ^^
Mon email doit apparaitre normalement avec le message
Encore une fois Garde force et espoir
Eléonore

Beliath d'Eliancourt 10/01/2009 15:36


C'est avec plaisir que je correspondrai avec toi, mais malheureusement, et pour une raison que j'ignore, ton adresse E-mail n'est pas visible...
Si tu a MSN, mon adresse est disponible sur le premier article du blog, "Bienvenue".
A plus tard peut-être ;)


Eléo 10/01/2009 15:01

Bonjiour Beliath
Merci pour cet article tres interessant
Je voudrai savoir si tu sais si des édition traduite en français du Codex de Michelle Belanger existai ? j'ai chercher sur son site sur sacred-text et des moteur de recherche mais pas trouver , je n ai encore qu une maitrise limitée de l'anglais...
Voila si tu as une reponse je t en remerci
Prend soin de toi et Garde force et espoir